RHINOSINUSOLOGIE PEDIATRIQUE: GENERALITES

 
   
bienvenue
thématique des soins
enseignement dispensé par l'équipe
thèmatique de recherche


information pour les parents des nos patients
Acquisition et maintien des compétences en ORL Pédiatrique - enseignement par visio-conférénce

les videos sont en format Windows Media 10
Lecteur Windows Media 10
ou Real
http://www.real.com

 

Anatomie

Le développement des fosses nasales et des cavités sinusiennes débute dès la période fœtale pour se poursuivre jusqu’à l’âge adulte. A la naissance toutes les structures endonasales sont en place mais les sinus paranasaux ne sont pas tous pneumatisés. Les cornets sont volumineux et la filière respiratoire nasale est étroite.

- L’ethmoïde est le seul sinus entièrement pneumatisé dès la naissance, il continuera de grandir en taille jusqu’à l’âge de 12 ans environ.

- Le sinus maxillaire est, à la naissance une cavité peu profonde largement drainée dans la fosse nasale. Son développement se poursuit progressivement jusqu’à former vers 6-8 ans une cavité bien individualisée avec un orifice de drainage. On peut parler à partir de cet âge de sinusite maxillaire.

- Le sinus frontal se développe à partir de l’ethmoïde antérieur dès la première année jusqu’à l’adolescence. Ce n’est que vers 6 ans qu’il s’individualise de l’ethmoïde et que l’on peut parler généralement de sinusite frontale. Il existe toutefois de très grandes variations de taille des sinus frontaux d’un individu à l’autre, et chez le même individu d’un côté à l’autre. On peut donc tout à fait retrouver de grands sinus frontaux à 3 ans, ou une agénésie uni ou bilatérale.

- Le sinus sphénoïdal débute son développement vers un an et se poursuit jusqu’à l’adolescence, et tout comme le sinus frontal, il est sujet à de grandes variations de taille.

 

Physiologie

Les fosses nasales et les sinus répondent chez l’enfant comme chez l’adulte a une triple fonction: respiratoire, immunologique et olfactive.

Chez le nourrisson la respiration est exclusivement nasale. Comme les fosses nasales sont étroites avec des cornets volumineux, les résistances à l’inspiration sont 3 à 4 fois supérieures à celles observées chez l’adulte. Cela explique qu'une simple inflammation muqueuse peut rapidement engendrer une gêne respiratoire importante.

Le rôle de barrière contre les agressions aéroportées des fosses nasales est identique chez l’adulte et l’enfant, et empêche leur propagation vers l’arbre trachéobronchique. Toutefois l’immaturité immunologique des nourrissons et des jeunes enfants explique la plus grande fréquence, à ces âges, des infections rhinosinusiennes. Progressivement, l’enfant va développer son immunité et donc sa capacité à produire des anticorps et des défenses contre les différents germes de son environnement.

 
 
retour en haut de page
 
     
     
 

 

 

© marseille 2004 - 2015
web-concept & design
Karen Pinachyan