OTOSCOPIE CHEZ L'ENFANT

 
   
bienvenue
thématique des soins
enseignement dispensé par l'équipe
thèmatique de recherche


information pour les parents des nos patients
Acquisition et maintien des compétences en ORL Pédiatrique - enseignement par visio-conférénce

les videos sont en format Windows Media 10
Lecteur Windows Media 10
ou Real
http://www.real.com

 

Examen otoscopique

Il est l'un des plus routiniers de l’ORL, de la médecine générale et de la pédiatrie. Il s'agit d'une étape fondamentale dans l'exploration de la pathologie de l'oreille car l'interprétation des images tympaniques renseigne sur l'état du tympan lui même, mais également de l'oreille moyenne qu'il sépare du milieu extérieur.

- La technique de l'otoscopie chez l'enfant demande un apprentissage et un éclairage parfaits en raison de:

L'étroitesse du champ de vision: jusqu'à l'âge de 12 à 16 mois, les parois du conduit sont souples et collabées du fait d'une structure uniquement fibro-cartilagineuse.

Nombreuses variations constitutionnelles contribuent à changer l'aspect du conduit auditif externe (CAE) et du tympan durant la période de croissance de l'enfant. La direction du CAE évolue avec l'âge puisque de fortement oblique en bas et en avant chez le nouveau-né, il devient plus rectiligne, court et large chez le jeune enfant. Il convient aussi d'apprécier l'angle que fait la paroi supérieure du CAE et la membrane tympanique, car si chez le nouveau-né cette paroi supérieure est pratiquement sur le même plan, voire même en continuité avec le tympan, cet angle se ferme pour atteindre 140° chez l'adulte. Ceci explique que le tympan du nouveau-né, aperçu selon l'axe du CAE, soit vu en fuite et apparaisse très horizontal pour donner l'illusion d'être beaucoup plus petit, alors qu'il possède à peu près les mêmes dimensions que celui de l'adulte.

L'encombrement fréquent du CAE par des débris cérumineux ou épidermiques.

La multitude des aspects pathologiques: à ce titre, l'analyse méthodique de la couleur du tympan, de ses reliefs, de son contour constitue une première approche diagnostique avant le recours à des explorations complémentaires notamment audio-tympanométriques.

- La réalisation d’une otoscopie dans les meilleures conditions passe par une installation parfaite de l’enfant laissant au praticien ses deux mains libres. L’examen du CAE proprement dit doit commencer par son inspection en tirant sur le pavillon vers le haut et l’arrière pour apprécier ses dimensions et choisir un spéculum de calibre adéquat. L’éclairage est un élément fondamental, quelque soit le système utilisé.

La lampe frontale telle que le réalise le miroir de Clar est l’emblème de l’ORL. Il offre l’avantage d’une maniabilité et d’une vision binoculaire.

Le microscope binoculaire est un instrument incomparable parce qu’il offre une source lumineuse dont l’intensité est supérieure à toutes les autres, mais sa pratique est inutilisable en cas d’impossibilité d’immobilisation totale de la tête, ce qui est fréquent chez le nouveau-né et l’enfant.

L’otoscope est l’instrument le plus maniable surtout lors des visites à domicile. Muni d’un excellent éclairage de type halogène, il utilise des embouts adaptés à la taille du CAE.

Avec le développement des procédés endoscopiques, les systèmes optiques rigides ont contribué à améliorer la luminosité et surtout l’extension du champ de vision. Cette méthode d'exploration est devenue indispensable dans la réalisation d’une otoscopie, tout au moins pour les ORL. La vision "grand angulaire" des endoscopes actuels permet d’apprécier à la fois l’ensemble de la membrane tympanique et les parois du CAE et de réaliser un bilan diagnostique particulièrement précis et très rapide. Lorsque l’optique est couplée à une caméra vidéo, la pénétration et le guidage de celle-ci se font sur un écran de télévision ce qui permet l’analyse d’une image particulièrement agrandie. Toutes les photos de tympan présentées sur ce site ont été réalisées suivant cette technique.

retour en haut de page

Pièges

Le développement de l'os temporal s'achève vers l'âge d'un an. Le diamètre de la membrane tympanique chez le nouveau-né et l'enfant est comparable à celui de l'adulte, environ 8,5 à 10 mm. L'épaisseur tympanique est, par contre, supérieure à celle de l'adulte en raison d'une plus grande densité de la couche épidermique. Ceci explique chez le nouveau-né, un aspect otoscopique plus épais, moins transparent et avec des reliefs peu visibles. Cet aspect tympanique est également favorisé par la présence de mésenchyme ou de liquide amniotique dans les cavités de l'oreille moyenne, le temps qu'ils disparaissent par drainage au travers de la trompe d'Eustache.

 

Otoscopie normale

Tout examen otoscopique doit commencer par celui de l'oreille présumée saine. En effet, en l'absence d'antécédents, la normalité tympanique sera donnée en fonction de l'examen du tympan opposé à la lésion qui amène à consulter.

Un tympan normal est classiquement transparent, de couleur grise, bien tendu autour de la circonférence, que fait le fond du CAE. Certains éléments sont spontanément identifiables soit directement, soit par transparence (photo). Les autres structures appartenant à l'oreille moyenne ne peuvent être visualisées qu'en cas d'absence de tympan ou de perforation siégeant face à la structure anatomique considérée.

cliquer sur l'image pour agrandir

cliquer sur l'image pour agrandir

otoendoscopie (optique 0°)

video en format Real Media

 
 
retour en haut de page
 
     
     
 

 

 

© marseille 2004 - 2015
web-concept & design
Karen Pinachyan