Exploration de l'audition chez l'enfant

 
   
bienvenue
thématique des soins
enseignement dispensé par l'équipe
thèmatique de recherche


information pour les parents des nos patients
Acquisition et maintien des compétences en ORL Pédiatrique - enseignement par visio-conférénce

les videos sont en format Windows Media 10
Lecteur Windows Media 10
ou Real
http://www.real.com

 

L’évaluation de l’audition chez l’enfant relève d’une approche dite comportementale ou subjective et d’une approche complémentaire dite objective.

Les tests comportementaux

Ils ont pour but d’observer les réactions de l’enfant en présence de stimuli auditifs. Ils regroupent un ensemble de méthodes visant à s’adapter à son âge et à ses capacités psycho intellectuelles. Chronologiquement, les méthodes d’audiométrie infantile vont solliciter les réactions réflexes puis conditionnées et enfin volontaires. Quatre périodes sont ainsi schématiquement décrites.

De la naissance à 6 mois

Le principe est de déclencher des réactions réflexes : le Réflexe Cochléo-Palpébral est la réaction obtenue la plus commune. L’appareil utilisé est un audiomètre transportable délivrant des sons "larges bandes" pour une gamme d’intensité comprise entre 60 et 100dB. Le test est réalisé chez un nouveau né éveillé et calme. Cette évaluation détermine un seuil de réaction et non d’audition. Il permet d’éliminer une surdité sévère ou profonde.

De 6 mois à 3 ans

Le principe est de déclencher un réflexe d’orientation vers la source sonore appelé Réflexe d’Orientation Investigation (ROI). Les appareils utilisés peuvent être calibrés (audiomètre) ou non. Plusieurs types de stimuli (sons vobulés, sons scandés, sons purs, sons musicaux, bruits d’animaux…) sont utilisables.

• A partir de 6 mois sont utilisés l’appel de l’enfant par son prénom et des éléments tels que "coucou" (250/500 Hz), "tch/tch" (3000/4000 Hz).
A partir de 8 à 9 mois, la recherche du ROI en conditionnant l’enfant dans sa recherche de la source sonore par une récompense visuelle permet la réalisation d’un Réflexe d’Orientation Conditionné (ROC). Des stimulations par voie osseuse à l’aide d’un vibrateur peuvent être également utilisées. Ce test approche le seuil auditif de la meilleure oreille avec une erreur de 10 à 15 dB.

De 3 ans à 5 ans

Le principe est de déclencher un conditionnement type "son-action" réalisant un TV-show, ou train-show selon la nature du spectacle visuel venant en récompense. L’appareil utilisé est un audiomètre. Les stimuli utilisés sont des sons purs générés en champ libre puis au casque et/ou au vibrateur. Le TV-show approche le seuil auditif de la meilleure oreille ou de chaque oreille avec une précision de 5 à 10 dB.

Réflexe d’Orientation Conditionné (ROC)
TV-show

Au delà de 5 ans

Le principe est identique à celui de l’adulte.

- L’audiométrie tonale liminaire avec masking est réalisable en l'absence de pathologie grave du comportement. Elle consiste en la mesure des seuils de perception de sons purs émis par un audiomètre. On distingue les épreuves:

  • par voie aérienne soit en champ libre pour la mesure globale de l’audition, soit au casque pour la mesure oreille séparée de l’audition
  • par voie osseuse, pour mesurer la valeur des structures neuro-sensorielles de l’audition

Quatre types d’audiogrammes sont possibles:

audition normale
surdité de transmission
surdité de perception
surdité mixte

- L’audiométrie vocale

Le principe consiste à déterminer le pourcentage de mots correctement répétés pour des intensités de stimulation connues. Les conditions d’examen (au casque, en champ libre et par voie osseuse) sont analogues à celles de l’audiométrie tonale. Le matériel utilisé est de type phonétique et il est adapté aux capacités de l’enfant. A partir de 2 ans et demi, on utilisera le jeu des désignations d’images ou des parties de son corps sans et avec lecture labiale. Cet examen permet de confirmer les seuils établis en audiométrie tonale et d’évaluer l’intelligibilité de la parole.


(courbe 1 – audition normale ; courbe 2 – surdité de transmission ; courbe 3, 4, 5 - différentes formes de surdité de perception)

retour en haut de page

Impédancemétrie

Le principe consiste à étudier les variations de compliance du système tympano-ossiculaire (STO) en fonction de la pression exercée dans le CAE (tympanométrie) et lors de la stimulation de l’oreille par un son de forte intensité dite supraliminaire responsable d’une contraction réflexe bilatérale du muscle de l’étrier (étude du réflexe stapédien).

Elle permet de réaliser une étude directe du statut de l’oreille moyenne par la tympanométrie et la détection du réflexe stapédien, de même que l’étude indirecte du statut de l’oreille interne par la mesure des seuils du réflexe stapédien.

Tympanométrie

Les résultats sont représentés par un graphique. L’axe des ordonnées correspond à la compliance du STO selon une unité relative. L’axe des abscisses correspond aux pressions positive et négative exercées dans le CAE. Les principaux résultats doivent être interprétés en fonction de l’otoscopie.

Type A
Oreille normale
Type B
Otite sero-muquese
Type C
Mauvaise aération tubaire
Tympanogramme d'une oreille normale
Tympanogramme: otite sero-muquese
Tympanogramme: mauvaise aération tubaire

Etude du Réflexe Stapédien

Les seuils des réflexes stapédiens (RS) se situent classiquement chez le très jeune enfant entre 90 et 110 dB pour les médiums. La présence du RS chez l’enfant permet d’éliminer une surdité profonde ou une cophose.

Le RS est absent en cas de surdité de transmission. Sa présence peut alors orienter vers une fracture des branches de l’étrier, un tractus fibreux reliant l’étrier au manche du marteau, un collapsus du CAE, voir même une fausse surdité de transmission comme dans certaines oreilles "geyser".

Le RS est présent en cas de surdité de perception. Le phénomène du recrutement traduit une origine endocochléaire de la surdité et son absence peut traduire une origine rétrocochléaire.

retour en haut de page

Otoémissions Acoustiques Provoquées (OEA)

Le principe consiste à étudier indirectement les mécanismes actifs caractéristiques des cellules ciliées externes en réponse à des clics de stimulation, c’est l’étude de la micromécanique cochléaire. Les OEAP sont enregistrées par une sonde placée dans le CAE. Il s’agit d’un test de dépistage de la surdité non invasif, rapide, simple, fiable, sensible et indolore. L’enfant doit être sage ou au mieux endormi !

La présence des OEAP atteste d’une audition normale sur les fréquences comprises entre 2000 et 4000 Hz (seuil maximal de 35 dB).

L’absence des OEAP ne permet pas de conclure à une surdité. C’est le test réalisé classiquement dans les maternités dans le cadre du dépistage néonatal de la surdité à J3 de vie (en l’absence de facteurs de risque de la surdité).

Dans de rares cas, les OEA peuvent être concluantes malgré l’existence d’une surdité avérée d’où l’existence des PEAA.

retour en haut de page

Potentiels Evoqués Auditifs Précoces

Le principe consiste à étudier l’activité bioélectrique générée par des clics de stimulation le long des voies auditives. C’est un test de diagnostic de la surdité non invasif réalisable durant le sommeil de l’enfant. Le seuil auditif, pour les fréquences comprises entre 2000 et 4000 Hz, correspond à la plus petite intensité sonore permettant encore de distinguer l’onde V.

 

Potentiels évoqués auditifs automatisés ( PEAA)

En étudiant l’ensemble de la chaine auditive, ils permettent un dépistage auditif en fournissant une réponse binaire simple basée sur la présence ou l’absence d’une onde V à une stimulation de 45 dB. Ils sont utilisés dans les maternités et plus particulièrement dans les services de réanimation ou de néonatalologie, dès que l’enfant présente au moins un facteur de risque de surdité. Leur réalisation est possible jusqu’à l’âge de 6 mois.

 Les différents facteurs de risque justifiant l’utilisation des PEAA :

  • Age gestationnel < 36 semaines d’aménorrhée
  • Poids inférieur à 1500 grammes
  • Score d’Apgar de 0 à 4 à 1 min., de 0 à 6 à 5 min.
  • Ventilation assistée pendant au moins 5 jours
  • Ictère néonatal ayant nécessité une exsanguino-transfusion
  • Surdité familiale
  • Traitement ototoxique

 

 
 
retour en haut de page
 
     
     
 

 

 

© marseille 2004 - 2015
web-concept & design
Karen Pinachyan